Interview de Thomas JLB de JLB Riddim - NEW WORLD & Release Party

- Bonsoir Thomas, merci d'être avec nous ce soir pour nous parler de ton projet sur le média sixmille.be, est-ce que tu peux te présenter ? 

- Bonsoir à tous, je m'appelle Thomas JLB, j’évolue depuis quelques années ici dans dans le pays noir comme percussionniste-chanteur, et j'ai un groupe qui s'appelle ‘JLBRiddim’. 

- Tu viens nous parler ce soir, de la soirée “Release Party”, qui aura lieu à l'Eden vendredi 10 février à partir de 21h. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur cette soirée ? 

- Ce sera le grand feu d'artifice de “New World”, notre nouvel album. Un album que j'ai composé avec mes collègues pendant la fameuse période covid qu’on a traversé. Puis on l’a enregistré en France, au Baco Studio à Bordeaux. Et voilà maintenant le moment de vous le partager, de vous l'offrir en live, ça se passera à l’Eden, avec de nombreux invités qui ont participé à cet album, et un ami qui fera la première partie, qui s'appelle Zouriaté Koné, un artiste burkinabé que j'apprécie, et qui vit maintenant à Jumet, vraiment pas loin de chez nous. Et ce sera donc l'occasion, ce vendredi 10 de célébrer ça ensemble. 

- Du coup, parle-nous un peu du line-up, comment ça se passe et quelle sera l'ambiance qu'on pourra vivre à cette soirée ? 

- Je vous invite à rapidement acheter les dernières places, sur la billetterie en ligne de l'Eden, car aux dernières nouvelles, il ne reste plus qu'une trentaine de places. Dès 20h, ouverture des portes, musique d'ambiance, et à 21h le premier artiste, Zouriaté Koné du Burkina, qui a beaucoup voyagé au Sénégal, au Mali, en Guinée. Il vous fera voyager dans tout l'univers de l'Afrique de l'Ouest, avec le balafon, la kora, le tama et sa magnifique voix, accompagné d'un batteur, et d'un bassiste également. 

Ensuite, je vais enchaîner avec tout mon orchestre, car nous sommes 10 sur scène, c'est un tout un travail collectif. Il y 3 cuivres, batterie, bass, plusieurs synthés, guitares, et vous découvrirez l'ambiance chaleureuse de mes concerts. C'est très festif, très Reggae, parfois même un peu ska, avec des pointes de rock. On chantera également en français. 

- Y a-t-il quelqu'un qui passe après toi ?

- Alors oui, y a une after prévue à partir de 23h/minuit, jusqu'à 1h du matin. Là vous aurez “Radical Sound”, c'est un DJ, un Selecta comme on dit dans le jargon, qui officie pas mal dans la région, avec le groupe Babelsouk, et il sera là pour pour mettre l'ambiance après. 

- Jusqu'au petites heures, super! Cette soirée c'est l'occasion de célébrer la sortie de votre album, à vous le collectif, l'album qui s'appelle “NEW WORLD”. Est-ce que tu peux nous parler un peu de cet album ? 

- Je me suis entouré d'une très belle équipe de musiciens, mais aussi d'un directeur artistique, qui s’appelle Minjul, qui travaille notamment avec le groupe Danakil, pour ceux qui connaissent, et plein de noms du Reggae français actuel, et d'avoir son avis extérieur sur notre travail c'était très intéressant, et je pense que cet album en vaut la peine. C’est 12 titres et c’est très organique, on l’a enregistré sans l’aide des machines, tout est vivant, avec des instruments vivants. 

- Tu es carolo, tu travailles avec des carolos, alors pourquoi le Reggae ? Qu’est ce qui t’a attiré vers cette musique et quelles sont tes inspirations ? 

- Je ne sais pas te dire pourquoi j’ai choisi le Reggae, mais en fait quand j’étais jeune, j’ai beaucoup voyagé en Afrique, j’ai accompagné énormément d’artistes africains. Et puis au moment de me lancer en solo, pour poser mes mots, c’était la musique la plus adaptée, la plus chaloupée, ça s’est fait tout naturellement. C’est un Reggae mais avec plein d’influences, c’est pas un Reggae à la Bob Marley, un reggae roots, on est vraiment sur un Reggae très moderne, avec des influences balkan, rock, tout ce qui nous entoure, très urbain. C’est un Reggae urbain, avec un côté hip hop dans ma façon d’aborder les textes, et les thèmes, les chansons, et même d’aborder certains flows. 

- Si on veut en savoir plus sur toi, si on veut t'écouter, si on veut te retrouver, où est-ce qu'on peut avoir des infos ? 

- Alors trois adresses, je vous invite sur mon site officiel https://jlb-riddim.be/, ou simplement en tapant “JBL Riddim” sur Facebook ou Instagram, vous allez trouver nos page officielle, ainsi que sur YouTube, là on commence à mettre quelques lives sessions, et clips, qu’on produit nous mêmes. On est un groupe, pour l'instant, en totale autoproduction, et on n'est pas encore chez un booker, ou quelque chose du genre, donc si quelqu'un souhaite, ou est intéressé travailler avec nous, à collaborer, … 

- Vous êtes ouvert aux collaborations. Allez ben super, en tout cas on se retrouve ce vendredi 10 février, à l'Eden, pour la Release Party, avec JLB Riddim! Merci Thomas.

Tu vas kiffer aussi

Femmes de Mars

Femmes de mars : une soirée de clôture riche en émotions

Ninon Cobergh

Ninon Cobergh : quand le pastel sec donne vie aux émotions

Christophe Bedin

Méduse et le féminisme : une exposition aux multiples facettes

Sur le pont

Sur le pont : des rencontres qui changent une vie

Gaëlle Solal

Concert de Gaëlle Solal – Tuhu : une invitation au voyage

Quentin

Queer : une exposition photo qui célèbre la diversité

Zzzz...la politique de la pastèque

Zzzz... la politique de la pastèque : Quand les discours du passé éclairent l'avenir

Femmes de Mars

Femmes de Mars : l'art de célébrer et de revendiquer

Grande Fabrique du Carnaval

Rencontre avec les artisans de la Grande Fabrique du Carnaval

Thomas et Julien Hucq - live music et visuals arts

Fusion artistique au live music et visual arts des frères Hucq

Throne/First and Last and Always - (Reasons to Be Cheerful, Pt. 7) - Banks Violette

The bees made honey in the lion’s skull, la rétrospective incontournable sur Banks Violette

Loris Legnaro et David Dumont

La paternité mise à l’honneur avec « Darons »

Chris. DC et ses tableaux

Immersion dans l’art fluide avec Chris. DC

image via le web

Interview de Asmo pour la sortie de "DOOM" !

image via le web

The Extraordinary Film Festival | Interview

La lune et les lucioles

" La Lune et les lucioles " : Interview de Béatrice Brunclair

expo Corée du Nord

Exposition: Corée du Nord - de Stéphane Gladieu au Musée de la Photographie