Dany Boon et le réalisateur Christian Carion ont créé l’événement lors de la première des avant-premières belges du film Une belle course, au Pathé Charleroi.

C’est un moment que les fans Carolos de l’acteur Dany Boon attendaient avec impatience. Le plus célèbre des « Ch’tis » a foulé le sol du Pathé Charleroi en compagnie du réalisateur Christian Carion (Joyeux Noël, Une hirondelle a fait le printemps, L’affaire Farewel, etc.).
Avant sa consécration au cinéma, l’acteur-humoriste est venu plus d’une fois jouer dans des salles de spectacle du Pays Noir. Il se souvient même avoir partagé à ses débuts un voyage en voiture avec Michel Boujenah pour un enregistrement de l’émission Bon week-end qui se déroulait dans la métropole. Plus récemment, il a tourné avec Charlotte Gainsbourg et Kad Merad quelques scènes d’un prochain film à l’hôpital civil Marie Curie.


Peu avant 20h ce lundi 19 septembre, les artistes ont rencontré l’équipe du cinéma et se sont prêtés à quelques interviews avant de rencontrer le public du cinéma venu voir en avant-première le film Une belle course, leur dernière collaboration.


Cette œuvre touchante et dramatique fait la part belle à l’actrice Line Renaud, 94 ans, qui y tient probablement l’un des meilleurs rôles de sa carrière. Son personnage est d’ailleurs étroitement lié à sa vie sur certains aspects, comme nous le confirme le réalisateur : « Line, comme son personnage, a un parcours certain et elle est arrivée à une période où elle pose un regard sur son passé. Elle était très attachée à l'actrice qui allait l'interpréter jeune. Elle a validé le casting en disant: Elle est formidable mais elle n'a pas mes yeux. Nous avons corrigé cela par des effets de trucage ».

De belles valeurs humaines

La complicité entre Line Renaud et Dany Boon, que l’on avait déjà décelée sur le terrain de la comédie dans Bienvenue chez les Ch’tis et La Ch’tite famille explose ici en tendresse. « J’ai accepté ce film pour jouer avec Line », nous confie Dany Boon. « J'avais reçu une première version du scénario que je ne trouvais pas très aboutie et celle-ci est beaucoup plus jolie. Le film véhicule des valeurs humaines qui sont très belles ».


Jouant un personnage assez différent de ceux qu’il a interprétés jusqu’alors - à l’exception de celui de Joyeux Noël du même Christian Carion - Dany Boon, qui auparavant avait la crainte de dérouter son public, se laisse cette fois emporter par le caractère dramatique de l’action. La force réside bien sûr dans le sujet qui est tout sauf comique. Dany Boon y incarne un chauffeur de taxi un peu bougon qui va être bouleversé par l’histoire que lui raconte une vieille dame dont il assure la « belle course » jusqu’à la maison de retraite.


Il fallait toute l’intelligence du metteur en scène pour capter ces moments d’émotion et filmer – la plupart du temps en studio - ce qui s’apparente à un « road-movie presqu’à huis-clos ». Si l’on regrette un certain côté prévisible de l’histoire, on ne peut qu’apprécier le talent de ce trio « ch’ti » de choc qui nous offre un nouveau regard sur le temps qui passe et sur la (parfois trop rare) beauté de l’âme humaine.
Après la présentation à Charleroi, l’acteur et le réalisateur sont partis en direction de Bruxelles pour réitérer l’exercice.


Chroniqueur : Thomas Léodet
Photo : Thomas Léodet

Tu vas kiffer aussi

vignette

Vernissage des nouvelles expositions

Thomas

Thomas Jakubczyk de Laminoir Collectif : le jazz fusion à l'honneur

PitchCafé

Le PitchCafé au Vecteur : retour sur 6 projets ambitieux

Gerda Van Damme

Gerda Van Damme : une artiste avec une approche pluridisciplinaire

chatelet et son fantome

Expo Waljé : un voyage dans l’univers d’un peintre expressionniste wallon

Femmes de Mars

Femmes de mars : une soirée de clôture riche en émotions

Ninon Cobergh

Ninon Cobergh : quand le pastel sec donne vie aux émotions

Christophe Bedin

Méduse et le féminisme : une exposition aux multiples facettes

Sur le pont

Sur le pont : des rencontres qui changent une vie

Gaëlle Solal

Concert de Gaëlle Solal – Tuhu : une invitation au voyage

Quentin

Queer : une exposition photo qui célèbre la diversité

Zzzz...la politique de la pastèque

Zzzz... la politique de la pastèque : Quand les discours du passé éclairent l'avenir

Femmes de Mars

Femmes de Mars : l'art de célébrer et de revendiquer

Grande Fabrique du Carnaval

Rencontre avec les artisans de la Grande Fabrique du Carnaval

Thomas et Julien Hucq - live music et visuals arts

Fusion artistique au live music et visual arts des frères Hucq

Throne/First and Last and Always - (Reasons to Be Cheerful, Pt. 7) - Banks Violette

The bees made honey in the lion’s skull, la rétrospective incontournable sur Banks Violette