La Lune et les lucioles - Une collaboration belge qui traverse la frontière linguistique !

-    Bonjour Béatrice, peux-tu nous parler un peu de toi ? 

Je suis née à Tournai, en Belgique et j’ai migré à Charleroi alors que j’avais juste 20 ans.
Bizarrement, ce n’est pas moi qui ai adopté cette ville, c’est elle qui m’a adoptée. Il ne faut pas se laisser impressionner par son air sombre ni son surnom de « Pays Noir ». Cette ville cache précieusement sa chaleur humaine.

 

-    Tu es passionnée par la littérature depuis longtemps ?

Oui, je suis passionnée depuis toujours, j’ai choisi de me lancer dans l’auto-édition pour partager mes histoires avec le plus grand nombre.
Je puise mon inspiration dans des rencontres, les voyages et les émotions du quotidien.

 

-    Peux-tu nous parler de ton livre ?

Mon premier livre jeunesse s’appelle  « la Lune et les lucioles », il est composé de plusieurs parties : 
La première partie vous raconte l’histoire de la Lune : « Au début, tout en haut, il n’y a que la Lune et les étoiles dans le ciel. La Lune est triste de ne contempler qu’une Terre toujours sombre. Elle veut changer tout ça, mais ses amies, les étoiles, sont un peu flemmardes. Il lui faut trouver une idée. Un soir, en observant la Terre, elle a la solution juste sous les yeux ! D’un bond, elle quitte son fauteuil d’argent, emprunte l’escalier qui se déplie jusqu’à la Terre pour prendre conseil auprès des lucioles. »

La deuxième partie vous explique que nous avons tous et toutes un super pouvoir comme les lucioles. 

La troisième partie se consacre à la protection des animaux pour amener les enfants à réfléchir au monde dans lequel ils vivent.  Une sensibilisation à la protection de la nature, mais aussi à la pollution lumineuse.  Si les lucioles disparaissent, c’est uniquement à cause de nous, les humains ! 
Une sensibilisation à la protection de la nature, mais aussi à la pollution lumineuse, si les lucioles disparaissent, c’est uniquement à cause de nous, les humains !

 

- Pourquoi « À raconter » ?

Parce que ce qui est important, c’est la transmission, l’idée de partager un moment particulier. Il est autant destiné aux grands qu’aux petits. Dans ce livre, on ne prend pas les enfants pour des idiots, il y a aussi un lexique pour les mots qu’on ne connait pas. (Même pour les grands !) 
Le conte est divisé en 7 parties, on peut donc choisir de le raconter en 7 jours (sous les étoiles, de préférence) d’autant plus que les enfants ont souvent une tonne de questions à poser.

 

-    Qu’est ce que la communauté des lucioles ?

Ce sont les personnes qui ont permis de donner vie à cette histoire grâce à un crowdfunding, c’est-à-dire de collecter les apports financiers au moyen d’une plateforme Internet.
Cette communauté est aussi un des objectifs de ce livre, mon utopie serait que sur cette communauté, on puisse retrouver tout un tas de petits gestes qui ont permis de rendre le monde meilleur.
Attention, je ne dis pas qu’il faut sauver le monde ! je dis qu’il faut prendre soin de son petit monde. Autrement dit : soi-même, les gens qu’on aime, l’endroit où on vit.

 

-    Qui d’autres à contribué à ce projet ?

J’ai travaillé avec Annemieke Van Barlingen qui est une illustratrice néerlandophone, elle s’inspire du folklore, des anciennes histoires magiques de la mythologie ou de la nature.
Elle travaille avec des matériaux traditionnels comme la peinture aquarelle et les crayons de couleur, qui contribuent à développer son style féerique.
Vous pouvez d’ailleurs découvrir son super pouvoir d’illustratrice sur son site : Blue Fern Arts
Séverine Bailleux a également mis ses talents de graphiste à l’œuvre : Happy slow people.


Si vous souhaitez découvrir « La Lune et les lucioles » rendez vous dans les librairies indépendantes en Wallonie !

N’hésitez pas à rejoindre la communauté des lucioles et de suivre Béatrice Brunclair sur les réseaux sociaux : 

Son site : https://beatricebrunclair.com/la-lune-et-les-lucioles-livre-illustre/
Instagram : https://www.instagram.com/bea.auteure/
Page Facebook : https://www.facebook.com/beatrice.brunclair

Publié le 12 Mai 2023 par

Tu vas kiffer aussi

Femmes de Mars

Femmes de mars : une soirée de clôture riche en émotions

Ninon Cobergh

Ninon Cobergh : quand le pastel sec donne vie aux émotions

Christophe Bedin

Méduse et le féminisme : une exposition aux multiples facettes

Sur le pont

Sur le pont : des rencontres qui changent une vie

Gaëlle Solal

Concert de Gaëlle Solal – Tuhu : une invitation au voyage

Quentin

Queer : une exposition photo qui célèbre la diversité

Zzzz...la politique de la pastèque

Zzzz... la politique de la pastèque : Quand les discours du passé éclairent l'avenir

Femmes de Mars

Femmes de Mars : l'art de célébrer et de revendiquer

Grande Fabrique du Carnaval

Rencontre avec les artisans de la Grande Fabrique du Carnaval

Thomas et Julien Hucq - live music et visuals arts

Fusion artistique au live music et visual arts des frères Hucq

Throne/First and Last and Always - (Reasons to Be Cheerful, Pt. 7) - Banks Violette

The bees made honey in the lion’s skull, la rétrospective incontournable sur Banks Violette

Loris Legnaro et David Dumont

La paternité mise à l’honneur avec « Darons »

Chris. DC et ses tableaux

Immersion dans l’art fluide avec Chris. DC

image via le web

Interview de Asmo pour la sortie de "DOOM" !

image via le web

The Extraordinary Film Festival | Interview

expo Corée du Nord

Exposition: Corée du Nord - de Stéphane Gladieu au Musée de la Photographie

Dessin de Stéphanie

A la rencontre de Stéphanie Billemont, tatoueuse, à l'initiative de l'évènement "6000 Images"