Bonjour les Tweaken, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Certainement. Tweaken est un duo de producteurs de musique électronique originaire de Bruxelles et Charleroi. Nous avons commencé à nous produire il y a environ cinq ans et venons de sortir notre quatrième EP sur le label bruxellois Arpkord Records. Nous sommes passionnés par les performances live et jouons exclusivement nos propres compositions qui sont un mélange de techno mélodique, de trance et de musique house. Vous nous avez peut-être déjà vus sur scène lors du Space Safari Festival ou du Ronquières Festival l'été dernier, ainsi que sur la scène locale des clubs. Notre musiques est une invitation à des voyages mélodiques, des émotions profondes et intenses. 

 

Il y a donc un mois, vous avez sorti un nouvel EP intitulé "Pulse", un an après la sortie de votre album "Vertigo". Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

"Vertigo" a été pour nous l'opportunité de poser de nouvelles bases et de nous renouveler dans notre processus de création. Nous avons créé un nouveau son, utilisé d’autres machines pour obtenir des sonorités plus riches et avons cherché à accentuer notre côté mélodique. Naturellement, nous avons continué sur cette voie en cherchant cette fois à accentuer l’effet « dancefloor » avec « Pulse », notre nouvel EP qui est un hymne à la danse et à l’énergie. Lorsque nous rassemblons nos idées avant de commencer à créer un morceau, nous gardons toujours en tête ce dont nous aurions besoin pour nos performances Live. Pour cet EP, "Pulse", vous pouvez entendre directement notre désir d'ajouter de l'énergie à notre répertoire tout en restant fidèles à ce que nous apprécions le plus : une techno mélodique progressive qui emprunte tantôt à la trance, tantôt à la house. Nous sommes très heureux du résultat final et avons hâte de partager cet EP avec notre public. Pour l’instant les retours sont hyper positifs, ça fait toujours plaisir !

 

On peut constater que vous êtes très actifs sur les réseaux sociaux. Est-ce que ça bouge pas mal entre Bruxelles et Charleroi ?

Absolument ! Les événements sont très variés. Des petites dates dans des cafés-concerts, des événements plus importants dans des lieux festifs, et prochainement de plus grosses dates. Le 21 avril, nous aurons la chance de jouer en première partie de Vitalic au Rockerill, et une semaine plus tard, nous serons à l'Eden pour une soirée placée sous le signe de l'électro. Les informations suivront, ne vous inquiétez pas.

À Bruxelles, le 11 mars, nous organisons notre première soirée électronique intitulée "Elecxibiton", un nouveau concept qui allie musique et art visuel (photographies géantes) dans un atelier d'artistes situé à Jette. Toutes les informations et préventes sont disponibles sur Facebook à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/events/5443568695753602

En endossant le rôle d'organisateurs en plus de celui d'artistes, nous sommes en mesure de dépasser le cadre exclusivement musical et d'essayer d'élargir un peu nos horizons. De cette manière Nous souhaitons transmettre notre vision de l'art en général. On parle souvent de nos influences liées à la ville de Berlin, et cet événement cristallise un peu cet état d'esprit.


Récemment, vous avez été invités à intervenir lors d'un débat sur la place des artistes et de la culture en général à Bruxelles. En tant que producteurs, quel est votre point de vue sur la vie d'artiste en 2023 ?

L'expérience nous a appris que le parcours de l'artiste n'est pas facile. Beaucoup d'acharnement et de passion sont nécessaires pour maintenir cette flamme créative et la confiance en son projet. Même si nous pouvons évoluer personnellement dans notre musique, progresser et continuer à avancer chaque jour, cela peut devenir difficile si nous ne pouvons pas présenter notre travail régulièrement. Nous sommes confrontés à des logiques plus terre-à-terre d'offre et de demande, de concurrence et de pression économique.

Cependant, en tant que binôme, nous avons la chance de répartir notre travail de prospection et d'être présents sur tous les fronts, notamment en nous occupant de la communication visuelle, de la recherche de dates et de partenariats. C'est un travail à temps plein et qui exige de la persévérance.

Nous avons toujours privilégié l'entraide et la collaboration, notamment en travaillant en équipe dans des petites villes comme Bruxelles ou Charleroi. Être un artiste en Belgique en 2023 est possible, même si le débat sur le statut d'artiste et la diminution des budgets alloués à la culture persiste. Nous devons prendre les choses comme elles viennent, éviter de nous comparer au mainstream et garder à l'esprit que l'art est avant tout une expression personnelle qui nous donne de l'énergie et nous permet de vibrer et de nous sentir vivants.

 

Malgré les difficultés, avez-vous reçu des soutiens ou des orientations qui vous ont aidés à avancer dans votre carrière artistique ?

Absolument, et il est bon de souligner leur importance. Dans l'industrie musicale, il existe des rencontres authentiques et humaines qui peuvent vous faire faire un bond en avant. Pour nous, la musique est avant tout un partage et nous avons eu la chance de rencontrer des personnes qui partagent cette vision avec nous.

Tout d'abord, notre public nous suit depuis plus de cinq ans maintenant et nous permet de progresser et de vivre de grands moments d'échange en concert. Nous avons également reçu le soutien d'autres artistes avec qui nous avons partagé des affiches et qui n'ont pas hésité à faire appel à nous pour compléter leurs line-up. Nous avons également eu la chance d'être soutenus par des lieux emblématiques tels que le Rockerill à Charleroi et le Vortex à Bruxelles, ainsi que par des radios locales telles que Radio Vibration et Radio Panik, qui jouent encore un rôle important dans la diffusion de la musique.

Les échanges avec d'autres passionnés de musique en général sont également très enrichissants. Nous sommes de grands consommateurs de musique, tous genres confondus, ce qui nous permet de rencontrer toujours plus d'artistes et d'adopter de nouveaux points de vue. Finalement, cette approche musicale correspond à notre philosophie, car pour nous, il y a du bon dans tout !

 

Que nous réserve l'avenir pour Tweaken ? 

Vous serez peut-être ravis d'apprendre que nous avons été inclus dans une série de la RTBF intitulée « Trentenaires », qui a été tournée à Charleroi. Cette série devrait être diffusée en mars et vous pourrez nous voir dans l'un des épisodes de la première saison. Nous avons tourné notre scène l'été dernier, mais nous ne pouvons pas en dire plus pour l'instant.

En outre, n'oubliez pas notre événement Elecxibiton qui aura lieu à Bruxelles le 11 mars, où vous aurez l'occasion de découvrir quelque chose de différent.

Nous attendons toujours des confirmations pour les festivals d'été, mais nous espérons en avoir bientôt. Pour obtenir plus d'informations sur nos actualités, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux ou consulter notre site web www.tweakenofficial.com.

Tu vas kiffer aussi

Thomas

Thomas Jakubczyk de Laminoir Collectif : le jazz fusion à l'honneur

PitchCafé

Le PitchCafé au Vecteur : retour sur 6 projets ambitieux

Gerda Van Damme

Gerda Van Damme : une artiste avec une approche pluridisciplinaire

chatelet et son fantome

Expo Waljé : un voyage dans l’univers d’un peintre expressionniste wallon

Femmes de Mars

Femmes de mars : une soirée de clôture riche en émotions

Ninon Cobergh

Ninon Cobergh : quand le pastel sec donne vie aux émotions

Christophe Bedin

Méduse et le féminisme : une exposition aux multiples facettes

Sur le pont

Sur le pont : des rencontres qui changent une vie

Gaëlle Solal

Concert de Gaëlle Solal – Tuhu : une invitation au voyage

Quentin

Queer : une exposition photo qui célèbre la diversité

Zzzz...la politique de la pastèque

Zzzz... la politique de la pastèque : Quand les discours du passé éclairent l'avenir

Femmes de Mars

Femmes de Mars : l'art de célébrer et de revendiquer

Grande Fabrique du Carnaval

Rencontre avec les artisans de la Grande Fabrique du Carnaval

Thomas et Julien Hucq - live music et visuals arts

Fusion artistique au live music et visual arts des frères Hucq

Throne/First and Last and Always - (Reasons to Be Cheerful, Pt. 7) - Banks Violette

The bees made honey in the lion’s skull, la rétrospective incontournable sur Banks Violette

Loris Legnaro et David Dumont

La paternité mise à l’honneur avec « Darons »

Chris. DC et ses tableaux

Immersion dans l’art fluide avec Chris. DC